Bonaire-4

Pour voir les images en grand, cliquer dessus !

Les habitants de Bonaire (ils ne sont que 18.000) parlent, comme dans l’île voisine de Curaçao, un mélange de portugais, espagnol, anglais et néerlandais appelé papiementu. «Bon bini» veut dire «bienvenue». «Bon dia, dushi» se traduit «Bonjour chéri(e)». Les rues s’appellent «kaya», les plages «playa», les baies «boka», les montagnes «seru», grand «grandi», petit «chikitu»… Ces habitants ont toujours le sourire. Au-dessus de l’eau… Au dessous, c’est parfois moins souriant, à l’image de ce poisson-lézard :

20170426-3246Ou cette murène :

20170426-3251Ou encore cet antennaire («poisson-grenouille») :

20170426-335920170426-3357bisPuis, il y a les minuscules blennies et gobies, qui mesurent à peine 2 ou 3 cm de long et que l’on a du mal à repérer sur le corail ou dans les petits trous :

20170426-327820170426-3354On n’a pas fini de découvrir des choses… Tant mieux ! Rendez-vous au prochain blog !