Le rodage du moteur en France / Breaking-in the engine in France

Jour 22 / Day 22 – Breuschwickersheim-Senningen – 215 km (total 2983 km)

Encore une étape – la dernière ! – où nous passons par trois pays : France, Allemagne et Luxembourg.  / Another leg – the last one! – crossing through three countries: France, Germany and Luxembourg.

0-20200918-Breuschwickersheim-Senningen-215km

Nous longeons le canal de la Marne au Rhin. Ici, une petite écluse à Lutzelbourg (c’est presque Lëtzebuerg !).  / We drive along the Marne-Rhine canal. Here at a small lock in Lutzebourg (that’s almost Lëtzebuerg !).

1-20200918-9968-Lutzelbourg-Marne-Rhin

Nous passons à Postroff (à lire à haute voix).  / In French, “at Postroff” reads as “apostrophe”.

2-20200918-9969-Apostrophe

Fénétrange est une jolie petite cité médiévale. Voici «La Charmante» dans la cour de son château.  / Fénétrange is a nice little medieval city. Here is «La Charmante» in the inner yard of its castle.

3-20200918-4350-Fenetrange

Dans la cour, une image d’Ernest Bogusław de Croÿ, né le 26 août 1620 à Fénétrange. Il fut évêque protestant de Cammin, et gouverneur de Poméranie occidentale et de Prusse pour le compte du margrave de Brandebourg. C’était un neveu de Bogusław XIV de Poméranie, dernier duc de Poméranie et héritier des possessions personnelles de la lignée (éteinte en 1637) des ducs de la maison des Griffons. Il était aussi Comte de Fontenoy. / In the courtyard, an image of Ernest Bogusław de Croÿ, born August 26, 1620 in Fénétrange. He was Protestant bishop of Cammin, and governor of West Pomerania and Prussia on behalf of the Margrave of Brandenburg. He was a nephew of Bogusław XIV of Pomerania, last Duke of Pomerania and heir to personal possessions of the lineage (extinct in 1637) of the Dukes of the House of Griffins. He was also Count of Fontenoy.

4-20200918-9975-Fenetrange

212262_1b

Sans doute un personnage charmant, mais moi, je préfère celle qui est assise sur le banc qui lui fait face. / A charming person, no doubt, but I prefer the one sitting on the bench facing him.

5-20200918-9976-Fenetrange

L’histoire de l’Alsace, qui fut à tour de rôle allemande ou française, est complexe, témoin cette plaque commémorant Johann Michael Moscherosch (1601-1669), homme d’État allemand, satiriste et éducateur, né à Willstätt, près de Strasbourg. Ses écrits décrivent avec une grande vivacité la vie dans une Allemagne ravagée par la guerre de trente ans (1618–1648). Il était administrateur à Fénétrange (Finstingen en allemand) de 1635 à 1642.  / The history of Alsace, which was in turn German or French, is complex, as witnessed by this plaque commemorating Johann Michael Moscherosch (1601-1669), German statesman, satirist and educator, born in Willstätt, near Strasbourg. His writings vividly describe life in Germany ravaged by the Thirty Years’ War (1618–1648). He was an administrator in Fénétrange (Finstingen in German) from 1635 to 1642.

6-20200918-9971-Fenetrange

Nous déjeunons à Fénétrange. Au restaurant, on nous attribue la table… 201 !  / We have lunch at Fénétrange. In the restaurant, we are placed at table… 201!

7-20200918-4348-Fenetrange

Vol au-dessus d’un nid de… cigogne.  / Several flew over the… stork’s nest.

8-20200918-9974-Fenetrange

L’amour… toujours. Amour de la vie, du voyage, de la nature…  / Love… always. Loving life, travel, nature…

9-20200918-9973-Fenetrange

Mais avant tout, amour pour mes deux «Charmantes» pendant ce voyage fantastique qui est sur le point de se terminer. Ici devant l’église Saint-Nicolas de Munster.  / But above all, love of my two “Charmantes” during this fantastic trip which is about to end. Here at St. Nicholas’ church in Munster.

10-20200918-4352-Munster

Intérieur de l’église.  / Interior of the church.

11-20200918-4354-Munster

On passe au complexe industriel chimique de Carling.  / We drive through the chemical industrial complex of Carling.

12-20200918-4357-Carling

La centrale Émile-Huchet est une centrale thermique, mise en service en 1948, alimentée par du charbon et du gaz naturel et située sur les communes de Saint-Avold et Carling. Elle est nommée d’après Émile Huchet (1892-1940), ancien directeur général des houillères Sarre et Moselle. C’est l’une des plus grosses centrales thermiques de France, qui devra cesser son activité en 2022. Un choix cornélien : centrale thermique polluante mais sans danger ou centrale nucléaire propre mais présentant un grave danger potentiel ?   / The Émile-Huchet power station is a thermal power station, commissioned in 1948, powered by coal and natural gas and located in the municipalities of Saint-Avold and Carling. It is named after Émile Huchet (1892-1940), former managing director of the Sarre and Moselle coal mines. It is one of the largest thermal power stations in France, which will have to cease its activity in 2022. A difficult choice: a polluting thermal power plant without danger or a clean nuclear plant but presenting a serious potential danger?

13-20200918-9979-Carling-Emile-Huchet

Sur les petites routes allemandes.   / On Germany’s small roads.

14-20200918-9980

Parfois, il faut quitter la route pour un petit stop sanitaire…   / From time to time, we must leave the road for a short sanitary pause…

15-20200918-9983

Nous voilà de retour au bercail. Merci, Marie-Xavier et «La Charmante», pour ce voyage merveilleux !   / Back home. Thank you, Marie-Xavier and “La Charmante” for this wonderful journey!

16-20200918-9986-Senningen

Jour 21 / Day 21 – Neuf-Brisach – Breuschwickersheim – 127 km (total 2768 km)

0-NeufBrisach-Breuschwickersheim-127km

Nous commenç0ns la journée par une promenade dans Neuf-Brisach. On tombe sur une mystérieuse statue d’un roi brandissant une chope de bière. En voici l’histoire. Il s’agit de Gambrinus, le légendaire patron de la bière qui serait le fils d’Henri III et qui améliora la recette de la bière en y ajoutant du houblon. L’emploi en fut d’ailleurs prescrit à tous les brasseurs par l’ordonnance de 1495 du roi de France Louis XI. C’est la brasserie allemande Riegel qui fit construire la statue et la maison en 1899, en tant que brasserie annexe pour les militaires allemands cantonnés dans la garnison de Neuf-Brisach.  / We started the day with a walk in Neuf-Brisach. We come across a mysterious statue of a king brandishing a mug of beer. Here is its story. The statue represents Gambrinus, the legendary patron of beer who was said be the son of Henry III and who improved the recipe for beer by adding hops. Its use was later prescribed to all brewers by the order of 1495 of the King of France Louis XI. It was the German brewery Riegel which had the statue made and the house built in 1899, as an annex brewery for the German soldiers stationed in the Neuf-Brisach garrison.

1-20200917-9902

Parlant de garnison… Voici la caserne Suzonni. C’est Vauban qui inventa la caserne militaire, dont il fit construire quatre à Neuf-Brisach. Voici la caserne Suzonni. Avant, les militaires étaient logés chez l’habitant, dans des ‘garnis’.  / Speaking of garrison … This is the Suzonni barracks. It was Vauban who invented the military barracks, four of which he had built in Neuf-Brisach. Here is the Suzonni barracks. Before, soldiers were housed with the locals, in so-called « garrets ».

2-20200917-9909

Nous nous dirigeons vers Colmar avec sa ‘Petite Venise’. / We drive to Colmar, with its ‘Little Venice’

3-20200917-9930

Rencontre avec une Ford-T de 1926, conduit par un couple allemand qui viennent de boucler un Tour d’Allemagne de 5000 km. Chapeau ! / We meet a 1926 Ford-T, driven by a German couple who have just finished a 5000 km tour of Germany. Respect!

4-20200917-9932

Dans les rues de Colmar. / In Colmar’s streets.

5-20200917-9957

Ci-dessous une sélection des façades à Colmar. / Below, a selection of Colmar’s facades.

6-20200917-9934

7-20200917-9938

8-20200917-9939

9-20200917-9941

10-20200917-9942

11-20200917-9943

12-20200917-9947

13-20200917-9951

La collégiale Saint-Martin de Colmar a été construit entre 1235 et 1265. Nous y surprenons ce couple, probablement Adam et Ève, ou, qui sait, deux voyageurs sortis de leur «Charmante». / The church of Saint-Martin in Colmar was built between 1235 and 1265. We spot this couple, probably Adam and Eve, or, who knows, two travelers who have descended from their « Charmante ».

14-20200917-9949

Qui était Antoinette Lix ? Marie-Antoinette Lix (31 mai 1839 – 14 janvier 1909) était une gouvernante et héroïne française du soulèvement de janvier 1863–64 contre la Russie qui combattit plus tard dans la guerre franco-prussienne. Elle est née à Colmar de François-Antoine Lix et Françoise Schmitt. Elle a reçu une éducation militaire complète par son père, qui l’a ensuite envoyée chez les Sœurs de la Divine Providence à Ribeauvillé pour y poursuivre ses études. Après avoir obtenu son diplôme d’enseignante, elle est devenue gouvernante dans une famille noble polonaise à Szycz. Elle a rejoint l’insurrection polonaise contre la Russie en 1863, a agi comme courrier aux côtés des rebelles polonais, mais a été capturée par les Russes puis relâchée. Elle est revenue en France en 1866. Après la bataille de Sedan dans la guerre franco-prussienne, Lix a tenté de rejoindre l’armée française sous le général Pierre de Failly, mais les femmes n’étaient pas autorisées à se battre. Elle rejoint cependant les tireurs d’élite à Lamarche en tant que lieutenant avant de rejoindre les troupes du général Albert Cambriels. Elle participe à la défense des Vosges et de la ville de Langres, et se distingua lors de la bataille de Nompatelize le 6 octobre 1870. Une sacrée bonne femme ! / Who was Antoinette Lix ? Marie-Antoinette Lix (31 May 1839 – 14 January 1909) was a French governess and heroine of the 1863–64 January Uprising against Russia who later fought in the Franco-Prussian War. She was born in Colmar to François-Antoine Lix and Françoise Schmitt. She was given a full military education by her father, who later sent her to Sisters of Divine Providence in Ribeauvillé to be further educated. After graduating as a teacher, she became a governess with a Polish noble family in Szycz. She joined the Polish insurrection against Russia in 1863, acted as a courier on the side of the Polish rebels, but was captured by the Russians and then released. She returned to France in 1866. Following the Battle of Sedan in the Franco-Prussian War, Lix attempted to join the French Army under General Pierre de Failly, but women were not permitted to fight. She did, however, join the snipers in Lamarche as a lieutenant before joining General Albert Cambriels’ troops. She participated in the defense of the Vosges and the city of Langres, and distinguished herself during the Battle of Nompatelize on 6 October 1870. Quite a lady!

15-20200917-9935

Nous poursuivons notre route jusqu’à la petite ville de Guémar. / We drive further until the small town of Guémar.

17-20200917-9961-guemar

La Charmante devant un anciens séchoir à tabac à Guémar. / La Charmante in front of an ancient tobacco drying barn in Guémar.

16-20200917-4329-guemar

Le chateau d’eau de Sélestat fut construit en 1906 sous la direction de l’ingénieur allemand Behr, qui prit pour modèle un château d’eau construit en 1893 à Deventer aux Pays-Bas. Suivant le cours de l’histoire de l’Alsace, sa pointe fut surmontée de l’aigle impérial de la Maison de Hohenzollern de 1915 à 1918 et du coq gaulois de 1918 à 1940. / The water tower of Sélestat was built in 1906 under the direction of the German engineer Behr, who took as a model a water tower built in 1893 in Deventer in the Netherlands. Following the course of Alsatian history, its tip was surmounted by the imperial eagle of the House of Hohenzollern from 1915 to 1918 and the Gallic rooster from 1918 to 1940.

18-20200917-4330-Selestat

La Charmante devant l’église Saint-Georges de Sélestat. / La Charmante in front of Sélestat’s Saint-George’s church.

19-20200917-4332-Selestat

L’abbatiale Saint-Maurice d’Ebersmunster date du début du 18e siècle. Elle a été bâtie par un architecte autrichien sur le site d’une ancienne abbaye médiévale qui avait été détruite lors d’un incendie et constitue l’unique réalisation en France du style baroque du Vorarlberg (région d’Autriche). / Ebersmunster’s Saint-Maurice Abbey dates from the early 18th century. It was built by an Austrian architect on the site of a former medieval abbey that was destroyed in a fire and is the only achievement in France of the Baroque style of Vorarlberg (region of Austria). 

20-20200917-4343-ebersmunster

Déjà très belle depuis l’extérieur, elle révèle toute sa splendeur à l’intérieur. Fresques, stucs, dorures… L’abbaye est très richement décorée. Elle possède notamment un orgue impressionnant, considéré comme un chef d’oeuvre d’André Silbermann, un célèbre facteur d’orgues. / Already quite beautiful from the outside, it reveals all its marvels inside. Frescoes, stucco, gilding … The abbey is very richly decorated. It has in particular an impressive organ, considered a masterpiece of André Silbermann, a famous organ builder.  

21-20200917-4340-ebersmunster

22-20200917-4339-ebersmunster

Nous sommes accueillis chez nos amis Danièle et Michel à Breuschwickersheim. / We are welcomed by our friends Danièle and Michel in Breuschwickersheim. 

20200917-4344

Nous passons la soirée avec eux et trois autres amis alsaciens : Mimi, Bernard et Thomas (un de mes anciens élèves, devenu Commandant Adjoint de la Brigade Fluviale de la Gendarmerie Nationale à Strasbourg). / We spend the evening with them and three other Alsatian friends: Mimi, Bernard and Thomas (one of my former students, who became Deputy Commander of the Fluvial Brigade of the National Gendarmerie in Strasbourg).

Jour 20 / Day 20 – Bremgarten – Neuf-Brisach – 196 km (total 2641 km)

Trois pays en une journée : Suisse, Allemagne, France. Et on a dépassé les 2500 km. / Three countries in one day: Switzerland, Germany, France. And we have done more than 2500 km.

0-Bremgarten-NeufBrisach-196km

On quitte nos amis suisses : Théo et Doris, leur fils Stefan (à côté de Marie-Xavier) et le cousin Ron. / We leave our Swiss friends: Théo and Doris, their son Stefan (next to Marie-Xavier) and cousin Ron.

Anafi 1.6.8

Le ‘Neubrücke’ – le pont neuf – traversant l’Aare. / The ‘Neubrücke’ – the new bridge – crossing the Aare.

2

Nous entrons dans la vieille ville de Soleure. We enter the old town of Solothurn.

3

4

Avec deux petits changements, la photo aurait pu être prise en 1930. With two small changes, the picture could have been taken in 1930.

20200916-9893-sepia

Les ruines du château Neu-Falkenstein près de Balsthal. The ruins of Neu Falkenstein castle near Balsthal.

5

Nous contournons Bâle par l’est, entrons en Allemagne et longeons le Rhin, que nous traversons près de Fessenheim avec sa désormais défunte centrale nucléaire. Nous nous arrêtons à Neuf-Brisach avec sa forteresse construite par Vauban en 1697. We bypass Basel from the east, enter Germany and follow the Rhine, which we cross near Fessenheim with its now defunct nuclear power station. We stop at Neuf-Brisach with its fortress built by Vauban in 1697.

6

7Devant notre hôtel, presque un siècle de développement automobile : «La Charmante» et une Tesla. In front of our hotel, almost a century of automotive development: «La Charmante» and a Tesla.

8

Quelques détails de façades. Some details of facades.

9

10

11

Jour 19 / Day 19 – Arzier-Bremgarten – 154 km (total 2445 km)

Aujourd’hui une étape 100% suisse : / Today a 100% Swiss leg:

0-arzier-bremgarten-154km

Je commence la journée par ajuster les freins. Hier, on avait refait le niveau d’huile du différentiel. «La Charmante» a tout recraché, laissant de vilaines traces sur l’allée de nos amis. / I start the day by adjusting the brakes. Yesterday, we had to top up the oil of the differential. “La Charmante” spat everything out again, leaving nasty traces on our friends’ driveway.

1

Parlant de nos amis. Michel est oligothérapeute, mais aussi artiste. Le voici devant l’un de ses tableaux riches en couleurs. / Speaking of our friends.  Michel is an oligotherapist, but also an artist. Here, he poses in front of one of his colourful paintings.

2

Quant à  Julia, avec qui nous avons souvent plongé ensemble, elle fait de sublimes photographies sous-marines. / Whereas Julia, with whom we have often dived together, she is the author of splendis underwater pictures.

3

Nous reprenons la route. Un premier arrêt au port de Morges sur le Lac Léman, avec son Musée Militaire Vaudois situé dans le château. / We hit the road again. A first stop at the port of Morges on Lake Geneva, with its Vaudois Military Museum located in the castle.

4-Morges

Nous traversons Lausanne. Rues très pentues pour en sortir, avec de nombreux feux de circulation. Je suis imbattable pour les démarrages en côte, mais «La Charmante» a de nouveau très chaud… Déjeuner à Moudon. Nous visitons la petite ville de Lucens avec son château datant du XIIIe siècle. / We cross Lausanne. Very steep streets to get out, with many traffic lights. I’m unbeatable for hill starts, but “La Charmante” is once again very hot… Lunch in Moudon. We visit the small town of Lucens with its 13th century castle.

5-lucens

6

7

Un peu plus loin, à Curtilles, nous nous rendons à une petite église juchée sur un tertre. / A little further, in Curtilles, we visit a small church perched on a mound.

8-curtilles

Reconstruite en 1231 après sa destruction, il subsiste la nef avec ses deux petites baies romanes et ses peintures naïves. / Rebuilt in 1231 after its destruction, the nave remains with its two small Romanesque bays and its naive paintings.

10

Tant de l’intérieur que de l’extérieur, ce temple dégage une paisible harmonie. / Both inside and out, this temple expresses peaceful harmony.

9

Nous passons par Avenches, situé sur le lac de Moriat. À l’époque romaine, Aventicum était la capitale des Helvètes et comptait plus de 20 000 habitants. La cité romaine fut dévastée par les Alamans en 258. Nous visitons les ruines. / We pass through Avenches, located on Lake Moriat. In Roman times, Aventicum was the capital of the Helvetians and had more than 20,000 inhabitants. The Roman city was devastated by the Alamans in 258. We visit the ruins.

11-Avenches

L’occasion de sortir le drone et faire quelques images aériennes. / The opportunity to take out the drone and get some aerial images.

Anafi 1.6.8

Nous arrivons sans encombres à Bremgarten près de Berne. Nous traversons l’Aare par le ‘Pont Neuf’, un pont couvert datant du XVe siècle. / We arrive safely at Bremgarten near Bern. We cross the Aare via the ‘New Bridge’, a covered bridge dating from the 15th century.

13

Notre prochaine halte est chez nos amis Théo et Doris. / Our next stop is at the hous of our friends Théo and Doris.

14

Théo, qui était un grand ami de mon père, fêtera ses 90 dans deux jours. Né la même année que «La Charmante», il est d’une énergie incroyable, sort encore régulièrement son voilier sur le lac de Neuchâtel et est d’une vivacité intellectuelle que lui envieraient pas mal de quinquagénaires ! / Theo, who was a great friend of my father’s, will be turning 90 in two days. Born the same year as “La Charmante”, he is incredibly energetic, still regularly takes his sailboat for a spin on Lake Neuchâtel and is intellectually more lively that a lot of people in their fifties!

15

Jour 18 / Day 18 – Seyssel-Arzier – 104 km (total 2291 km)

0-20200914-Seyssel-Arzier-104km

Une journée de blog sans «La Charmante» ! Et en plus on a quitté la France à deux reprises, pour terminer en Suisse chez nos amis Julia et Michel, une fois de plus des personnes issues du monde de la plongée. En 2015, Michel nous avait invités pour deux  croisières sur leur magnifique trois-mâts «Waow» en Indonésie. Julia est une photographe sous-marine talentueuse qui fait de magnifiques images. / A day of blogging without « La Charmante »! And in addition we left France twice, to end up in Switzerland with our friends Julia and Michel, once again people from the world of diving. In 2015, Michel invited us for two cruises on their magnificent three-masted “Waow” in Indonesia. Julia is a talented underwater photographer who makes wonderful images.

Nous déposons «La Charmante» dans un garage pour la troisième vidange, et descendons à Nyon. Il y a quelques années, les propriétaires de l’hôtel «Beau Rivage» ont voulu rénover le bâtiment. Ils avaient obtenu l’autorisation à condition de garder les façades dans la configuration d’origine. / We leave « La Charmante » in a garage for the third oil change, and we descend to Nyon. A few years ago, the owners of the “Beau Rivage” hotel wanted to renovate the building. They had obtained the authorization on condition of keeping the facades in the original configuration.

20200914-4282

Malheureusement, au cours des travaux, toute la partie avant s’est effondrée. Lors du déblaiement, on a découvert des vestiges du Moyen-Âge. Arrêt des travaux, place aux archéologues ! Maintenant, les travaux ont repris. Le contremaître n’était pas content de voir Michel et moi sur le chantier. Prière de décamper ! / Unfortunately, while the work was carried out, the entire front part collapsed. During the clearing, walls going back to the Middle Ages. The work was stopped, the archaeologists had to investigate first! Now the work has resumed. The foreman was not happy however to see Michel and me on the site. Get out!

20200914-4238-beau rivage

Les eaux du Lac Léman sont limpides. / The water of the lake of Geneva is crystal clear.

20200914-4240

Nous observons un groupe de cygnes juvéniles. / We observe a group of juvenile swans.

0-cygnes

Devant le musée du Léman, une étrange bouée avec une drôle d’histoire. C’était le mât flottant, une sphère métallique d’environ deux mètres de diamètre, lestée d’eau, et sur laquelle était fixé un mât de cinq mètres de hauteur, pourvu d’échelons. Les baigneurs pouvaient grimper et se balancer sur l’installation qui, tel un culbuto géant, se redressait toujours et revenait à la verticale en oscillant. Fabriquée en 1929 (l’année de naissance de la «201» !), ce mât flottant était installé au large de la plage de Lausanne-Ouchy. Cette géniale attraction lacustre très en vogue dans les années 1930 avait disparu dans les profondeurs du Léman après la faillite de l’établissement en 1939. Repérée au fond du lac voici une trentaine d’année par Jacques Piccard et le pilote Roger Thiébaud à bord du sous-marin F. A. Forel, le projet de la remonter à la surface faisait son chemin… Après de longs mois de recherche à l’aide de sondeurs et d’un robot subaquatique, la sphère métallique d’un poids estimé à 350 kg et lestée d’eau, qui reposait à 122 mètres de profondeur au large de Vidy, a été remontée à la surface en 2017. / In front of the Geneva Lake museum, a strange buoy with a fascinating history. It was the floating mast, a metallic sphere about two meters in diameter, ballasted with water, and on which a five meters high pole with rungs was attached. Bathers could climb and swing on the installation which, like a giant tumbler, always straightened up and oscillated back to the vertical. Manufactured in 1929 (the year the “201” was born!), this floating mast was installed off the beach of Lausanne-Ouchy. This brilliant and popular lake attraction, disappeared in the depths of Lake Geneva after the establishment went bankrupt in 1939. Spotted at the bottom of the lake some thirty years ago by Jacques Piccard and the pilot Roger Thiébaud on board the F. A. Forel submarine, the project to bring it to the surface was gaining ground … After long months of research using sounders and an underwater robot, the metallic sphere with an estimated weight of 350 kg and ballasted with water, which rested 122 meters deep off Vidy, was brought to the surface in 2017.

20200914-4252

0-mat flottant

Les bâtisses varient d’un hôtel à insectes construit en 2020 au château de Nyon, forteresse romane construite au XIIe siècle et transformée au XVIe siècle. / The buildings vary from an insect hotel built in 2020 to the Château de Nyon, a Romanesque fortress built in the 12th century and transformed in the 16th century.

20200914-4257

20200914-4259

Je récupère «La Charmante» auprès de Patricio, le garagiste. La voiture sur le pont, il me montre les nombreuses fuites d’huile. «Elles ne devraient pas être là, sur un moteur révisé, me dit-il, c’est du travail vite fait.» Il attire aussi mon attention sur le fait que le pédalier d’embrayage entre en contact avec des câbles électriques. Il y remédie vite. Un mécano compétent et hyper-sympathique : il me facture juste l’huile, pas le temps de travail ! / I collect « La Charmante » from Patricio, the mechanic. With the car on the bridge, he shows me several oil leaks. « They shouldn’t be there, on an overhauled engine, » he tells me, « it’s b een a job too quickly done. » He also draws my attention to the fact that the clutch pedal comes in contact with several electric cables. He fixes it quickly. A competent and super-friendly mechanic: he just charges me for the oil, not the working time!

20200914-4285-Patricio

Jour 17 / Day 17 – Le Petit Mont-Seyssel – 121 km (total 2187 km)

0-PetitMont-Seyssel-121km

Une fois de  plus, l’heure vient de dire au-revoir à de bons amis. Merci, Axelle et Daniel, pour votre accueil grandiose ! / Once again, it’s time to say goodbye to good friends. Thank you, Axelle and Daniel, for your great welcome!

1

Nous descendons sur Villard-Bonnot, où se trouvent les vestiges de l’usine de papier fondée en 1869 par Aristide Bergès. Il installe une râperie de bois, utilisant l’énergie hydraulique pour faire fonctionner ses défibreurs (appareils râpant le bois afin d’en faire de la pâte à papier). Il établit à cet effet une conduite forcée de 200 mètres de dénivelé sur le torrent de Lancey. L’eau qui y est captée fait alors tourner une turbine, entraînant les machines. En 1882, il ajoute une unité de papeterie à sa râperie, mettant en place une conduite forcée de 500 mètres de dénivelé et adjoint une dynamo Gramme à ses turbines pour produire du courant électrique et éclairer son usine. Il présente les avantages et bénéfices que l’on peut tirer de cette énergie renouvelable qu’il exploite dans son usine et qu’il baptise « Houille blanche », lors de l’Exposition universelle de Paris en 1889. C’est à Bergès que nous devons cette expression.  / We descend to Villard-Bonnot, and visit the remains of the paper factory founded in 1869 by Aristide Bergès. In a first move,  Bergès installed a wood rasp here, using hydraulic energy to operate his shredders (devices that grate wood to make pulp). For this purpose, he established a penstock with a vertical drop of 200 meters using the Lancey torrent. The water captured there then operated a turbine, driving the factory’s machines. In 1882, he added a stationery unit to his grate, installing a penstock with a drop of 500 meters and adding a Gramme dynamo to his turbines to produce electric current and light his factory. He presents the advantages and benefits that can be drawn from this renewable energy that he exploits in his factory and which he baptizes “white coal”, during the Universal Exhibition of Paris in 1889. 

5

Le site, en ruines, forme un décor surréaliste pour «La Charmante».  / The site, in ruins, forms a surreal backdrop for “La Charmante”.

2

3

4

La nature a repris ses droits et commence à envahir le lieu.  / Nature has reclaimed its rights and begins to invade the place.

6

Nous nous approchons du massif de La Chartreuse.  / We drive towards the mountain range of La  Chartreuse.

7

Nous arrivons  au  terrain d’atterrissage de parapentes de Saint-Hilaire-du-Touvet, sur la commune de Lumbin.  / We arrive at the paragliding landing site of Saint-Hilaire-du-Touvet, in the town of Lumbin.

8

Un homme s’approche de nous : «Salut Steven, comment ça va ?». C’est Yann – nous nous étions rencontrés dans le centre  de plongée Safari Bali d’Anne Sophie Lejeune et Arnaud Thery. Yann suit les aventures de «La Charmante» sur ce site web, et l’avait reconnue immédiatement lorsque nous sommes arrivés. Petit monde…  / A man approaches us: “Hi Steven, how are you?”. It’s Yann – we had met in the Safari Bali dive center of Anne Sophie Lejeune and Arnaud Thery. Yann follows the adventures of « La Charmante » on this website, and had recognized her immediately when we arrived. Small world…

9

Notre route passe par Challes-les-Eaux, où se trouvent les Éditions GAP qui publient mes livres sur le monde sous-marin. Mais comme on est dimanche, impossible de les contacter pour dire bonjour.  / Our route goes through Challes-les-Eaux, where GAP Publishing is located which publishes my books on the underwater world. But since it is Sunday, it is impossible to contact them to say hello.

10

Nous déjeunons à Chambéry, puis nous longeons le Lac du Bourget. À Serrières-en-Chautagne se trouve le château de Mécorat  et son domaine viticole.  / We have lunch in Chambéry, then we drive along the Lac du Bourget. We make a stop in Serrières-en-Chautagne at the Château de Mécorat and its wine estate.

11- Mécorat

En fin d’après-midi, nous nous arrêtons dans un délicieux B&B champêtre, Les Clés des Songes», près de Seyssel.  / At the end of the afternoon, we stop in a delicious country B&B, « Les Clés des Songes », near Seyssel.

Jour 16 / Day 16 – Chichilianne-Le Petit Mont- 86 km (total 2066 km)

0-Chichilianne-Petit Mont-86km

Avant de partir, «La Charmante» me demande si elle peut poser encore une fois devant le Mont Aiguille. « Trouve-moi un pré vert avec des fleurs jaunes, ça irait bien avec mes couleurs » me susurre la coquette, dans le ronronnement tranquille de son moteur tournant au ralenti. Comme on ne peut rien refuser à une si belle vieille dame, nous voilà à nouveau devant la montagne légendaire qui fait un striptease en évaporant peu à peu ses brumes matinales. / Before leaving, “La Charmante” asks me if she can pose one more time on front of Mount Aiguille. “Find me a green meadow with yellow flowers, that would go so nicely with my colours”, she whispers with her engine idling quietly. One cannot refuse what such a handsome old lady asks you, so here we are again in  front of the legendary mountain which does striptease, slowly evaporating its morning mists.

1

On s’approche de Grenoble et nous passons par la localité de VIF. Nous venons de franchir les 2000 km, et nous pensons être entrés enfin dans le VIF du sujet… / Nearing Grenoble, we reach the locality of VIF, which means “lively” in French…

2

C’était sans compter avec les derniers 7 kilomètres qui nous séparent du lieu-dit Le Petit Mont, où nous sommes attendus par nos amis Axelle et Daniel. Sept longs kilomètres avec une pente à 10 et parfois 20%. «La Charmante» monte péniblement en première, à 15 km/h. J’ai un œil rivé sur l’étroite route de montagne, l’autre sur la jauge de température, qui monte, qui monte… 80°C, 85°C, 90°C… Lorsque je trouve enfin un petit replat où je peux me garer, le moteur est à 95°C. Nous attendons que la température redescende à 80°C et nous repartons. Deuxième arrêt devant l’église de La Chapelle, où nous bavardons avec un vieux couple qui vient admirer «La Charmante» en attendant que la température chute à nouveau. / When we are only 7 km away from Le Petit Mont, where we are awaited by our friends Axelle and Daniel, we think that the leg of the day is almost over. Wrong! The last 7 kilometers turn out to be a gruelling 10 to 20% slope. “La Charmante” climbs slowly, in first gear, at 15 km/h. I have one eye on the narrow mountain road, the other one on the temperature gauge, which indicates ever higher values… 80°C, 85°C, 90°C… When at last I find a flat spot where I can stop the car, the engine is at 95°C. We wait for the temperature to drop to 80° before continuing. We make a second stop in front of the church of La Chapelle, where we chat with an old couple who have come to admire “La Charmante”, while we wait for the temperature to drop again.

3-La Chapelle

 Une troisième halte est nécessaire avant d’arriver enfin chez nos amis. Ouf ! La vue depuis leur nid haut perché est saisissante, l’accueil chaleureux. Daniel prépare une grillade aux herbes du jardin. / A third stop is needed before reaching our friends at last. The sight from their house is stunning, their welcome heartwarming. Daniel prepares a barbecue with herbs from their mountain garden.

4

Il nous sort une bouteille de Cahors de son étonnante cave à vins / He then fetches a bottle of fine Cahors wine from his astonishing cellar.

5

Après le déjeuner, nous faisons une petite promenade jusqu’au belvédère de La Croix de Révollat, situé à une altitude de 699 m. La vue sur la vallée est superbe, même si le temps est un peu brumeux. / After lunch, we walk to the viewpoint of La Croix de Révollat at a height of 699 metres, with a splendid view of the valley, even if the weather is a little hazy.

Anafi 1.6.8

Retour à la maison. Le soir tombe sur la vallée. De la terrasse nous admirons les chaînes du Vercors et de la Chartreuse. La soirée s’achève avec un petit concert après le dîner, Axelle chante, accompagnée par Daniel à la guitare. Le bonheur ! / Back home, we watch from the terrace how the night slowly envelopes the valley below, the mountains of the Vercors and the Chartreuse beyond. The evening ends with a little concert, Axelle singing, accompanied by Daniel on the guitar. Pure bliss!

7

8

Jour 15 / Day 15 – Pertuis-Chichilianne – 193 km (total 1980 km)

1

Chaque départ, après une belle rencontre, signifie aussi qu’il faut dire au-revoir à des amis. Merci à nos plongeurs Sandrine et Jean-Claude cette fois, pour leur accueil chaleureux.Each departure means we have to say goodbye to friends. Thanks this time to our divers Sandrine and Jean-Claude for their warm welcome.

2-pertuisDans les environs de Manosque, c’est la récolte des citrouilles. / Near Manosque the pumpkin harvest has begun.

3-manosque

4

5

On dirait que «La Charmante» fait un Tour de France des moulins à vent ! Ici près de Sisteron. / It seems that “La Charmante” is on a tour of France’s windmills! This one stands close to Sisteron.

6-sisteron

Sur notre route vers le nord, nous tombons sur cette Renault Celtaquatre (environ 1935) transformée en œuvre d’art. / On our way north, we stumble upon this Renault Celtaquatre (approx.1935) made into a work of art.

7Depuis sa cabine ajourée, vue sur «La Charmante» / A  view on “La Charmante” from its inside.

8

J’adore les vieilles fresques publicitaires, qui sont devenues de véritables œuvres d’art avec la patine du temps. / I love these old mural ads, which have become true  works of art with the patina of time.

9

À Lus-la-Croix-Haute, un vieux panneau routier. / An ancient road sign in Lus-la-Croix-Haute.

10-lus

Nous atteignons le Col de la Croix-Haute. Un col facile, qui n’a posé aucun problème à la 201. / We reach the Croix-Haute pass. An easy one, which the 201 took in a stride.

11

Le Col de la Croix-Haute… Ma mémoire fait un saut en arrière de 58 ans, presque jour pour jour. En septembre 1962, je n’avais que 15 ans, je suis passé par ici avec mon vélomoteur Peugeot BB Griffon de 49 cm3. Mon tout premier grand voyage, du Midi de la France, où je vivais alors, pour rejoindre mon grand frère aux Pays-Bas. Près de 1400 km en 3 jours ! Un an plus tard, je faisais le même voyage, en Vespa 125 cm3 cette fois. En guise de GPS, cette plaquette fixée sur mes bagages et les panneaux routiers. Afin de changer un peu, j’avais pris le col de Bayard pour atteindre Grenoble. / The Croix-Haute pass…  My memory goes back 58 years, on almost the same date. In September 1962, I was only 15, I travelled this same route with my 49 ccm Peugeot BB Griffon moped. That was on my very first voyage, from Southern France, where I lived then, to my elder brother in The Netherlands. Almost 1400 km in 3 days! One year later, I undertook the same trip, with a 125 ccm Vespa this time. No GPS yet, but this plywood panel fixed on top of my luggage and the roadsigns along my way. For a change, I had chosen the Bayard pass to reach Grenoble.

12

«La Charmante» devant le Mont Aiguille (2085 m). La légende dit que jadis c’était un pic, mais que celui-ci a été aplani par un oiseau qui vient ici aiguiser son bec une fois par siècle. Et, poursuit cette histoire ancienne, quand cette montage aura complètement disparu, le premier jour de l’Éternité ce sera écoulé… / “La Charmante” in front of Mount Aiguille (2085 m). The legend says that before, it was a peak, but that is has been worn flat by a bird that comes here to hone its beak once each century. And, so goes the old story, when the mountain will have disappeared entirely, it will mark the end of the first day of Eternity…

13-mont aiguille

On arrive à notre hôtel, dans le château de Passières à Chichilianne près de Clelles. / We arrive at our hotel, situated in Passières castle in Chichilliane near Clelles.

14-chichillianne

Martine and Michel sont venus de Die, à une cinquantaine de kilomètres d’ici, pour nous saluer et admirer la 201. Michel est un vieil ami de lycée, que j’ai connu en 1966 à Dijon. / Martine and Michel have come all the way from Die, about 50 km away, to say hello and admire the 201. I met Michel in 1966 – he is an old friend from my schooldays in Dijon.

15

Dans l’entrée du château, ce vieux panneau, que j’aimerais bien envoyer à mes mécanos allemands. / In the castle’s entrance, this old sign, which I’d love to send to my German mechanics.

16

Nous nous toute retirons dans notre chambre toute en vieux bois pour un repos bien mérité. / We retreat to our room with its old wooden panels for a well-deserved rest.

17

Jour 14 / Day 14 – Aix-en-Provence – Pertuis – 38 km (total 1787 km)

0-Aix-Pertuis-38km

C’est sans doute l’étape la plus courte du voyage. Un jour de repos à  Aix, où Marie-Xavier a vécu pendant son adolescence. Le plaisir de passer un moment avec Jean-Luc et Isabelle, de très bons amis plongeurs. Mais le moment le plus fort, c’était de revoir François et Jacqueline, les anciens propriétaires de «La Charmante», que François a bichonné pendant 45 ans ! Moment d’émotion de voir les deux réunis. / This is no doubt the shortest leg of our trip. A resting day in Aix, where Marie-Xavier lived during her adolescence. The pleasure of spending a moment with Jean-Luc and Isabelle, very close diving friends. But the highlight was meeting François and Jacqueline, the former owners of « La Charmante », which François had pampered for 45 years! A moment of strong emotion to see the two reunited.

20200910-4210

Nous repartons en fin d’après-midi. On fait nos adieux à Jean-Luc sous la pluie. / We leave at the end of the afternoon. We bid farewell to Jean-Luc in the rain.

20200910-9791

Nous faisons étape chez Sandrine et Jean-Claude à Pertuis, encore de très bons amis de la confrérie des plongeurs sous-marins. Soirée agréable en discutant autour d’une bonne table. / We stop at Sandrine and Jean-Claude’s in Pertuis, another  pair of very good friends of the brotherhood of scuba divers. We spend a pleasant evening chatting around a good meal.

Jour 13 / Day 13 – Sausset-les-Pins – Aix-en-Provence – 46 km (total 1749 km)

0-Sausset-Aix-45km

Avant de repartir de Sausset-les-Pins, une mauvaise surprise : une fuite d’huile côté roue arreière gauche. À l’heure où j’écris, je ne sais pas encore ce que c’est… J’ai posé la question aux experts et j’attends leur réponse.   / Before leaving Sausset-les-Pins, there was a bad surprise: an oil leak on the left rear wheel side. As of this writing, I don’t yet know what it is… I asked the experts and I’m awaiting their answer.

IMG_4160

Nous faisons nos adieux à Sabine, l’une de nos ‘filles d’adoption’.   / We say goodbye to Sabine, one of our ‘adoptive daughters’.

20200909-4204

Sans oublier Largo, le plus beau chien du monde.   / Not to forget Largo, the most beautiful dog on Earth.

20200909-Largo3

20200909-Largo2

Petite étape aujourd’hui, pour retrouver nos amis Jean-Luc et Isabelle, ainsi que leurs fils Mathieu et Paul, à Aix-en-Provence.   / A short leg today, to join our friends Jean-Luc and Isabelle, as well as their sons Mathieu and Paul, in Aix-en-Provence.

Jour 12 / Day 12 – La Grande-Motte – Sausset-les-Pins – 149 km (total 1703 km)

0-GdeMotte-Sausset-149km

Il faut bien repartir… Merci, Ariel et Magali (et Rebecca, pas sur la photo) pour votre accueil ‘en famille’ ! / We have to set off again … Thank you, Ariel and Magali (and Rebecca, not in the photo) for your « family » welcome!

20200908-6007

Premier arrêt à  Aigues-Mortes. Marie-Xavier y est tombée amoureuse d’une boutique de mode, et chaque fois qu’on passe par là elle se trouve quelque chose. Elle, c’est les  beaux vêtements, moi, c’est «La Charmante»… / First stop in Aigues-Mortes. Marie-Xavier fell in love with a fashion store there, and every time we pass by there she finds something to buy. She loves beautiful clothes, for  me it’s « La Charmante » …

20200908-9773

Nous traversons la Camargue, avec ses flamants roses, ses rizières, ses chevaux blancs et ses taureaux. Il fait chaud. Pique-nique à l’abri des platanes. / We cross the Camargue, with its flamingos, its rice fields, its white horses and its bulls. It’s hot. We picnic in the shelter of plane trees.

20200908-9779

Nous faisons un petit crochet par les Salins de Giraud. Paysages d’un autre monde, où les algues microscopiques colorent la saumure. / We make a small detour via the Salins de Giraud. Landscapes from another world, where microscopic algae color the brine.

20200908-4156

20200908-4157

Traversée du Rhône sur le bac de Barcarin. Nous roulons à travers les paysages industriels autour de Fos-sur-Mer : raffineries de pétrole et d’énormes camions qui nous doublent sans cesse. Nous finissons par atteindre Sausset-les-Pins. On prend l’apéro chez notre ami Thierry, patron du club de plongée «La Côte Bleue». Le soir, dîner chez nos amis plongeurs luxembourgeois : Astrid, Guy, Louis et Luc, en compagnie de Thierry et de Sabine, avec qui j’avais fait un livre sur l’Étang de Berre il y a deux ans. Pour une soirée, nous passons du monde des «201» à celui du monde sous-marin, monde que je côtoie depuis plus de 60 ans !   / We cross the Rhône on the Barcarin ferry. We drive through the industrial landscapes around Fos-sur-Mer: oil refineries and huge trucks which constantly overtake us. We end up reaching Sausset-les-Pins. We have a drink with our friend Thierry, owner of the diving club « La Côte Bleue ». In the evening, dinner with our Luxembourg diving friends: Astrid, Guy, Louis and Luc, in the company of Thierry and Sabine, with whom I have written a book on the Étang de Berre two years ago. For once, we go from the world of “201” owners to that of the underwater world, a world that I have been part of for over 60 years!

Jour 11 / Day 11 – La Grande Motte – 0 km (total 1554 km)

Une journée de repos bien méritée chez nos amis. Araignée du matin… non, non, pas chagrin ! / A well-deserved day of rest at our friends place. There is a French saying: “A spider in the morning brings unhappiness.” Not true!

20200907-4134-epeire

Promenade sur la plage presque déserte. / We go for a stroll on the almost empty beach.

20200907-4138

20200907-4145

Des mouettes sont passées avant nous… / Seagulls have been here before us…

20200907-4150

…comme les mollusques et les méduses. / …as have been the molluscs and jellyfish.

20200907-4146

20200907-4140

À demain ! / See you tomorrow !

Jour 10 / Day 10 – Villetritouls-La Grande Motte – 187 km (total 1554 km)

0-Jour10-Villetritouls-GdeMotte-187km

Par acquit de conscience, Jean-Gab et moi avons voulu vérifier le serrage des boulons de culasse à 6 Newton. Pour cela, il fallait démonter la dynamo. Tout semblait en ordre, et il était temps de dire au revoir à nos nouveaux  amis Michèle et Jean-Gabriel, où nous avons été reçus comme des rois. / Just to make sure, Jean-Gab and I wanted to check the tighting of the cylinder head bolts at 6 Newton. For that, it was necessary to dismantle the dynamo first. Everything seemed to be in order, and it was time to say goodbye to our new friends Michèle and Jean-Gabriel, where we have been received like royalty.

20200906-4095

Nous voilà donc sur  la route à nouveau. Mais au bout d’à peine 15 km un cliquetis affreux se fait entendre sous le capot. Le nouveau démarreur ? Je m’arrête en urgence sur le bord de la route. Inspection faite, il s’agit de la dynamo. Nous avions oublié de resserrer les boulons qui la fixent au bloc moteur. Une fois les boulons partis, la dynamo se baladait dans tous les sens, cassant même une partie de l’embase sur laquelle elle était fixée. / So here we are on the road again. But after barely 15 km an awful rattling sound is heard under the hood. The new starter engine? I stop urgently on the side of the road. Inspection done, it turns out to be the dynamo. We had forgotten to retighten the bolts that secure it to the engine block. Once the bolts gone, the dynamo wandered in all directions, even breaking a part of the base on which was fixed.

20200906-4097

Que faire ? Jean-Gab n’étant pas trop loin, je l’appelle. Il vole à notre secours. Nous sommes deux à inspecter les dégâts maintenant. / Now what ? Jean-Gab not being too far away, I call him. He comes to our rescue. The two of us inspect the damage done.

20200906-3546

On fixe la dynamo, mais lorsque je démarre, il y  a toujours un bruit terrible. Il faut changer l’amortisseur en caoutchouc entre dynamo et pompe à eau. Voilà Jean-Gab parti pour un nouveau va-et-vient afin de ramener la pièce de son stock. [Question : comment je vais faire si une chose similaire se produit en Laponie ou en Pologne ? Eh bien, je me débrouillerai !]. Nouveau démarrage. Toujours le bruit de la dynamo qui tape contre le moteur. Nous calons un bout de sangle entre les deux. Ça marche ! Ouf ! Merci Jean-Gab pour le «service après-vente» !  / We fix the dynamo, but when I start, there still is this terrible  rattling din. The rubber shock absorber between dynamo and water pump has to be changed. Jean-Gab leaves again for another trip back and forth to bring the part from his stock. [Question: How am I going to manage if something similar happens in Lapland or Poland? Well, I’ll manage!]. A new start. Still the sound of the dynamo hitting against the engine. We wedge a piece of strap between the two. It works ! Phew! Thank you Jean-Gab for the “after-sales service”!

20200906-3543

À partir de là, tout roule à la perfection : le nouveau GPS fonctionne, le moteur ronronne, la température reste stable (80°C), la pression d’huile est bonne (2,5 à 3 bar) la dynamo charge comme il faut (12 Ampère)  / From there on, everything runs perfectly: the new GPS works, the engine purrs, the temperature remains stable (80 ° C), the oil pressure is good (2.5 to 3 bar) the dynamo is charging properly (12 Ampere)

20200906-4133

Nous pouvons à nouveau profiter de la route et des beaux paysages.  / We can again enjoy the road and the beautiful landscapes.

20200906-9759

Nous arrivons à Lagrasse et son Pont-Vieux de l’Abbaye datant du XIVème siècle. / We arrive at Lagrasse and the old Abbey Bridge dating back to the 14th Century.

20200906-9762-Lagrasse

Le hasard veut qu’à Lagrasse se tient aujourd’hui (on est dimanche) un meeting de voitures anciennes. / Coincidentally, there is a meeting of vintage cars in Lagrasse today (it is Sunday).

20200906-4099-Lagrasse

Bien sur, «La Charmante» a envie d’aller les voir de près ! / Of course, “La Charmante” wants to see them from close by!

20200906-4112

Et il y en a des marques prestigieuses, pour la plupart françaises. Cela va du curieux cycle-car Darmont Special à une luxueuse Delahaye, en passant par une Simca, un Mors, deux Hotchkiss et j’en passe… / And there are some prestigious brands, mostly French. They range from the curious Darmont Special cycle-car to a luxurious Delahaye, including a Simca, a Mors, two Hotchkiss and so on …

0-marques

Temps de faire de la route enfin ! Nous filons vers l’Est cette fois : Narbonne, Béziers, Mèze, Lattes… / It’s time to cover some distance now! We speed eastward now: Narbonne, Béziers, Mèze, Lattes…

20200906-9769

Le soir, nous débarquons chez Magali et Ariel, et leur fille Rebecca, des amis de toujours. Nous sommes à mi-chemin de notre périple. La journée a été chaude à tous points de vue. Mais c’est aussi cela, l’aventure ! / In the evening, we arrive at Magali and Ariel’s, and their daughter Rebecca, lifelong friends. We are halfway on our journey. The day was hot in every sense. But that is part of the adventure!

Jour 9 / Day 9 – Frouzins-Villetritouls – 146 km (total 1367 km)

0-Jour9-Frouzins-Villetritoux-146 km

Hier soir, je reçois un appel de Sébastien. Nous aurions dû nous rencontrer en 2016, lorsque Marie-Xavier et moi faisions le Tour de France avec «La Petite».  Sébastien devait venir avec sa 4CV fraîchement restaurée nous rejoindre quelque part dans les cols pyrénéens. Mais il y avait eu un contretemps et cela ne s’est pas fait. Comme il habite à seulement 10 km de Frouzins, il nous rejoint chez Kiki. Sa 4CV de 1950 est une merveille ! On décide de faire une petite étape ensemble. / Last night, I received a call from Sébastien. We should have met in 2016, when Marie-Xavier and I were doing the Tour de France with “The Little One”. Sébastien was to come with his freshly restored 4CV to join us somewhere in the Pyrenean passes. But there was a setback and it did not happen. As he lives only 10 km from Frouzins, he meets us at Kiki’s. His 1950 4CV is a marvel! We decide to travel some kilometers together.

Photo de famille avant le départ : moi, Simon, Marie-Xavier et Kiki. / Family picture before leaving : me, Simon, Marie-Xavier and Kiki.

20200905-9731

Mais lorsque je veux démarrer, le démarreur fait un drôle de bruit mais n’entraîne pas le moteur. J’ouvre le capot et je sors les outils. / But when I want to start, the starter makes a strange noise but does not pull the engine. I open the hood and take out the tools.

20200905-coffre

Comme je ne trouve pas la  cause, je démarre le moteur à la manivelle. / As I cannot find the cause, I start the engine with the crank.

20200905-manivelleNous voilà enfin en route. On forme un convoi : la 4CV de Sébastien en tête, suivi de «La Charmante». Kiki est montée avec moi, Marie-Xavier se fait conduire par Simon en voiture récente. On roule vers l’Est à nouveau, jusqu’au moulin de Montbrun-Lauragais.  / We are finally on our way. We form a convoy: Sébastien’s 4CV in the lead, followed by “La Charmante”. Kiki rides with me, Marie-Xavier is driven by Simon in a recent car. We drive east again, to the Montbrun-Lauragais mill.

20200905-9746

Je pose pour une dernière fois avec Sébastien.  / A last pose with Sébastien.

20200905-avec Jerome Delamare

À partir de là, «La Charmante» est à nouveau seule à parcourir les petites routes de France.  / From that moment on, “La Charmante” is on her own again on France’s small roads.

20200905-9749

On fait un petit détour par la Cité de Carcassonne.  / We make a small detour through the City of Carcassonne.

20200905-9750

Nous avons rendez-vous avec Jean-Gabriel, le «conservateur en chef» des «Amis des Peugeot 01». Il nous attend dans les Corbières, avec l’une de ses multiples 201, ici une version pick-up paysanne.  / We have an appointment with Jean-Gabriel, the “chief curator” of the “Friends of Peugeot 01”. He awaits us in the Corbières, with one of his many 201s, here a peasant pick-up version.

20200905-9751

Marie-Xavier monte avec Jean-Gabriel, histoire de respirer enfin de l’air frais et pas la chaleur étouffante de la cabine de «La Charmante».  / Marie-Xavier joins Jean-Gabriel, to finally breathe fresh air and not the stifling heat of the cabin of « La Charmante ».

20200905-9753

Nous roulons jusqu’à la maison de Jean-Gab, située au fin fond des Corbières, entre garrigue et vallée. Nous faisons connaissance avec Michèle, sa compagne et Magali, une amie. Discussions animées autour de sujets multiples. Le parcours de Jean-Gab est atypique : après avoir travaillé comme graphiste, il s’est reconverti et est devenu berger pendant 38 ans.  / We drive to Jean-Gab’s house, located in an isolated place of the Corbières, between scrubland and valley. We meet Michèle, his partner and Magali, a friend. Lively discussions around multiple topics. Jean-Gab’s career is atypical: after working as a graphic designer, he retrained and became a shepherd for 38 years.

Et maintenant il est l’un des rares spécialistes des 201 sur notre route. Ça tombe bien : il faut résoudre l’énigme du démarreur. Le voilà plongé sous le capot. / And now he’s one of the few 201 specialists on our route. Which is a good thing: we still have to solve the riddle of the starter. Here he is plunged under the hood.

20200905-9757

Nous démontons le démarreur, nous le testons. Il fonctionne sur l’établi, mais remonté dans la voiture, le problème est toujours là. On téléphone à Jean-Luc à Dijon, à Manu à Aignes. Il paraît que c’est un problème de ressorts, impossible à réparer sur-le-champ. Jean-Gab fouille dans ses réserves et me trouve un autre démarreur. On l’adapte. En tout, on aura démonté et remonté le démarreur trois fois – j’en ai le bras endolori (un démarreur, ça pèse un âne mort !)  / We disassemble the starter engine, we test it. It works on the workbench, but once mounted into the car, the problem is still there. We call Jean-Luc in Dijon, Manu in Aignes. It seems that it is a problem with the springs, impossible to repair on the spot. Jean-Gab searches his reserves and finds me another starter-engine. We adapt it. In all, we have dismantled and mounted the starter engine three times – my arm is sore (a starter engine weighs as much as a dead donkey!)

20200905-4079

Mais le résultat est là : ça marche ! Merci l’expert ! Nous terminons la journée autour d’un repas et des discussions animées sous les glycines. / But the result is there: it works! Thank you, Mr. Expert! We end the day with a meal and lively discussions under the wisteria.

Jour 8 / Day 8- Aignes-Frouzins – 44 km (total 1221 km)

Aujourd’hui, une mini-étape, de seulement 44 kilomètres, pour revenir en arrière, dans la banlieue toulousaine, pour rendre visite à Marie-Cristine, dite ‘Kiki’, une des cousines de Marie-Xavier. / Today, a mini trip, of only 44 kilometers, back to the Toulouse suburbs, in order to visit Marie-Cristine, also known as « Kiki », one of Marie-Xavier’s cousins.

0-jour8-aignes-frouzine-44km

Il nous faut dire adieu à Martine et Manu, des inconnus il y moins de 24h, des amis à présent qu’on aura plaisir à retrouver à la première occasion.  / We must say goodbye to Martine and Manu, strangers less than 24 hours ago, friends now that we will be happy to meet again at the first opportunity.

20200904-9720

Retour au pigeonnier de Bouyssou à Cintegabelle, classé monument historique, comme moi, le 22 octobre 1946.  / Return to the Bouyssou dovecote in Cintegabelle, listed as a historic monument, like myself, on October 22, 1946.

20200904-9722

Toujours à Cintegabelle, le moulin du Calvaire, datant de 1800 environ.  / Also in Cintegabelle, the Calvaire mill, dating from around 1800.

20200904-9724 cintegabelle

En route pour Toulouse, notre fidèle GPS – sans doute sous l’influence des ondes négatives envoyées par les puristes du forum des «Amis des Peugeot 01» – rend l’âme. Nous voilà dans un centre commercial pour en acheter un autre… qui finit par nous emmener à bon port chez Kiki. / On the way to Toulouse, our faithful GPS – undoubtedly under the influence of the negative waves sent by the purists of the “Friends of Peugeot 01” forum – gives up. We make a stop in a shopping center to buy another one… which ends up taking us safely to Kiki’s place.

Jour 7 / Day 7- Lalbenque-Aignes – 172 km (total 1177 km)

Nous passons la matinée chez Claire et son neveu Xavier. Claire est une amie de plongée. Maître-nageur à 18 ans, monitrice de plongée à 25, Claire est folle. Folle de poissons, s’entend. Et autres créatures marines… Devant sa maison située dans une magnifique chênaie trône une pieuvre multicolore de trois mètres de haut. Et dans sa maison tout rappelle la vie marine. La table de la salle à manger, les chaises, les lavabos, le couvercle des WC, une horloge, un porte-manteau, une armoire, un paravent, des fenêtres en forme de hublot et des vitraux, des centaines de bibelots – TOUT est décoré en animaux marins et en couleurs vives ! / We spend the morning with Claire and her nephew Xavier. Claire is a diving friend. A lifeguard at 18, and a diving instructor at 25, Claire is crazy. Crazy about fish, that is. And other sea creatures… In front of her house situated in a magnificent oak grove sits a three meters high multicolored octopus. And in her house everything is reminiscent of marine life. The dining room table, chairs, sinks, WC cover, clock, coat rack, cupboard, screen, porthole windows and stained glass, hundreds of knickknacks – EVERYTHING is decorated with marine animals in bright colors!

Claire

Dans son jardin, également, la vie aquatique ne manque pas.  / In her garden, aquatic life isn’t lacking either.

20200903-9677

Nous faisons un petit tour à Cahors. L’homme d’État Léon Gambetta, né ici en 1838, semble indiquer le chemin à «La Charmante».  / We go for a spin in nearby Cahors. French statesman Léon Gambetta, born here in 1838, seems to show the way for “La Charmante”.

20200903-9681-cahors

Nous reprenons la route. Il fait chaud. Je commets l’erreur de ne pas contourner Toulouse par les petites routes. Nous traversons la ville en pleine heure de pointe. Mille arrêts aux feux de circulation, le calvaire.  / We hit the road again. It’s hot. I make the mistake of not going around Toulouse on the small roads. We cross the city in the middle of rush hour. Thousand stops at traffic lights, an ordeal.

0-Jour7-Lalbenque-Aignes-172km

Mais enfin ça roule à nouveau sur une bonne route ombragée par des platanes.  / Finally we progress again on a good road shaded by plane trees.

20200903-4066

À 19h, avec une heure de retard, nous faisons la jonction avec Manu au moulin à six ailes de Nailloux.  / At 7 p.m., one hour late, we reach Manu at the six-winged mill in Nailloux. 

20200903-9685

Manu, connu sur  le forum des «Amis des Peugeot 01» sous l’appellation «Directeur technique», possède une 201 du même modèle que «La Charmante». C’est lui qui m’avait envoyé plusieurs pièces pour la restauration du moteur et des freins.   / Manu, known on the “Friends of Peugeot 01” forum as “Technical Director”, owns a 201 of the same model as “La Charmante”. He was the one who sent me several parts for the restoration of the engine and the brakes.

20200903-9719

Nous sommes accueillis chaleureusement par Manu et Martine dans leur magnifique ancienne ferme à Aignes, avec vue sur les Pyrénées. Après quoi, les deux «201» font un petit tour dans les parages.  / We are warmly welcomed by Manu and Martine in their magnificent old farmhouse in Aignes, with a view of the Pyrenees. After which, the two « 201 » go fo a little spin.

20200903-9693-aignes

Le soleil se couche derrière le pigeonnier de Bouyssou à Cintegabelle, datant du XVe siècle et classé monument historique le 22 octobre 1946… date de ma naissance !  / Sunset behind the pigeon loft of Bouissou in Cintegabelle, built during the 15th century and listed as a historical monument on October 22, 1946… my birthdate!

20200903-9695-aignes

Non loin de là, Manu me fait rencontrer des membres de sa famille qui sont en train de récolter le maïs et de retravailler les champs avec leurs énormes machines agricoles.  / Not far from there, Manu introduces me to members of his family who are harvesting corn and reworking the fields with their enormous agricultural machinery.

20200903-9701

Une moissonneuse-batteuse gigantesque passe derrière les deux «201» dans un nuage de poussière. / A gigantic combine harvester passes behind the two « 201 » in a cloud of dust.

20200903-9700

Il est conduit par Michel, le frère de Martine. Il nous invite à bord de cette véritable usine roulante. Devant moi, dans la lumière des phares, les plants de maïs sont arrachés et avalés par les mâchoires de la machine, et derrière mois une pluie de grains de maïs se déverse dans le ventre de l’engin. / It is driven by Michel, Martine’s brother. He invites us aboard this truly rolling factory. In front of me, in the light of the headlights, the corn plants are torn up and swallowed by the jaws of the machine, and behind me a rain of corn grains pours into the belly of the machine.

20200903-9704

Une fois le ventre plein, son contenu est déversé dans une benne. / Once the stomach is full, its contents are released in a dumpster.

20200903-9708

On fait nos adieux. Temps de rentrer dîner chez Martine ! La moissonneuse-batteuse s’éloigne dans la nuit. / We say goodbye. Time to go home for dinner at Martine’s! The combine pulls away in the night.

Jour 6 / Day 6- Saint-Julien-de-Lampon- Lalbenque – 81 km (total 1005 km)

Nous nous rendons à Salviac avec Claude et Fabienne, afin d’y visiter le Musée du Machinisme agricole et automobile, avec leur collection de plus de 200 autos, motos, tracteurs et des centaines de machines agricoles. / We drive to Salviac with Claude and Fabienne, in order to visit the Museum of Agricultural and Automotive Machinery, with their collection of over 200 cars, motorcycles, tractors and hundreds of agricultural machines.

Une belle collection de plusieurs 4CV – je pense à «La Petite», et mes multiples voyages avec elle : le Méridien Zéro, la N7, les Alpes, Paris-Gobi, le Tour du Monde, le Tour de France… Nous voici au début de nouvelles aventures, avec «La Charmante» cette fois !  / A beautiful collection of several 4CVs – I am thinking of “La Petite”, and my many trips with her: the Méridien Zéro, the N7, the Alps, Paris-Gobi, the Tour du Monde, the Tour de France… Here we are at the start new adventures, with “La Charmante” this time!

20200902-9629-Salviac

Un nombre incalculable de vieux tracteurs aussi, qui me rappellent mon tour du Luxembourg avec mes amis de la Ferguson Club Lëtzebuerg.  / A great number of ancient tractors, too, which remind me of my trip around Luxembourg with my friends of the Ferguson Club Lëtzebuerg.

20200902-9639-Salviac

Plusieurs Peugeot 190, le modèle juste avant «La Charmante».  / Several Peugeot 190, the model prior to “La Charmante».

20200902-9636

Et le modèle 202, qui venait juste après les «01».  / And the model 202, which was released after the“01’s”.

20200902-9635-Salviac

En allant déjeuner à Salviac, je découvre que le boulon qui fait charnière des deux portières de droite s’est défait… Encore un compliment à mon mécano allemand : s’il n’est pas foutu de fixer une portière, va-t-on bientôt perdre le pot d’échappement, une roue, ou la boîte à vitesses ? / While going for lunch in Salviac, I discover that the bolt which is the hinge of the two doors on the right side has come undone … Another compliment to my German mechanic: if he is not able to fix a door, are we soon going lose the exhaust, a wheel, or the gearbox?

20200902-9654-portiere

Portière réparée, déjeuner dégusté, on reprend la route. Nous traversons de jolis petits villages… / Having repaired the door, after lunch, we take to the road again. We cross nice little villages…  

20200902-9656

…et naviguons sur de petites routes sinueuses. / …and cruise along small winding roads.

20200902-9657

Juste avant d’arriver chez notre amie Claire à Lalbenque, notre GPS affiche 1000 km depuis notre départ. / Just before arriving at our friend Claire’s in Lalbenque, our GPS displays 1000 km since our departure.

20200902-4055

À Lalbenque, «La Charmante» pose devant une «caselle». Courte étape, mais riche journée ! / In Lalbenque, “La Charmante” poses in front of a “caselle”. A short distance, but a rich day!

20200902-9659-Lalbenque

Jour 5 / Day 5- Jour de repos / Resting day – 8 km (total 924 km)

Avec Claude, je me rends au garage du coin. Hamid, le mécanicien, a vite fait de ressortir la manivelle avec quelques bons coups de masse sur une tige. Une petite rectification de la manivelle, et le tour est joué !  / Claude guides me to the local garage. Hamid, the mechanic, quickly pulled out the crank with a few good blows of the hammer on a rod. A small rectification of the crank, and voila!

20200901-4045-manivelle

Jour de repos pour «La Charmante».  / A resting day for “La Charmante”

20200901-4054-Charmante-StJdL

Un déjeuner dans un restaurant sympa, puis une excursion dans le beau pays qu’est le Périgord Noir. La Dordogne vue depuis Domme. / We lunch in a nice littler restaurant, then do some sight-seeing in the beautiful region of Périgord Noir. View on the Dordogne river from Domme.

20200901-9607-Domme

Quelques images de Domme.  / Some views of Domme.

20200901-9616-Domme

20200901-9608-Domme

Fabienne et Claude (Il n’y a pas que Marie-Xavier et moi pour être amoureux)  / Fabienne and Claude (Marie-Xavier and me are not the only ones in love)

Claude-Fabienne

Jour 4 / Day 4- Vichy-St.Julien-de-Lampon – 278 km (total 916 km)

Jour4-Vichy-StJulienDeLampon-278km

Quoi qu’on en dise, vive l’Internet et vive FaceBook ! Hier, grâce à ma page FaceBook et grâce à mon blog, j’ai été contacté par Évelyne. Elle vit dans la région de Vichy et elle y élève des chevaux et des chiens. Mais qui est donc cette femme mystérieuse ? La petite sœur de Philippe, l’un de mes amis de lycée avec lequel j’ai toujours gardé le contact. Je garde le souvenir d’une petite ange blonde, plutôt introvertie et timide, pas étonnant quand on a quatre ans et que la bande bruyante des a mis du grand frère fait la bringue…

Elle m’a proposé de venir nous saluer à Vichy et d’y prendre le petit-déjeuner ensemble. La voilà donc, qui entre dans le lobby de l’hôtel d’un pas décidé. Un demi-siècle plus tard, on se reconnait tout de suite. Mais pas d’embrassades… le COVID ! La petite ange blonde d’antan  est devenu une femme volontaire, avec une voix forte. On sent celle qui sait dominer les animaux et ne pas se laisser faire par les hommes.

Elle nous résume sa vie. Un tour du monde en solitaire, sac au dos, travaillant ça et là pour se payer le séjour. Une passionnée, goûtant la vie, s’étonnant de l’absence de motivation chez beaucoup  de jeunes. Je suis tellement impressionné par ‘ma petite ange blonde’ que j’en oublie de lui faire son portrait. Mais voilà l’une de mes motivations de voyager : rencontrer les gens…

On se remet en route. La pluie fait de même… Dans le pays des volcans d’Auvergne, plusieurs côtes, avec du 6%, du 10%, du 12% (!) mettent à rude épreuve «La Charmante» et son équipage. Je dois parfois rétrograder en 1ère et même là, on sent qu’on est à la limite du possible.

Nous passons un petit village qui s’appelle «Cellule». Pour l’ancien prof¨de bio que je suis, un incontournable. Nous faisons demi-tour et Marie-Xavier immortalise le biologiste-voyageur.

You can say what you want, but long live Internet and long live FaceBook! Yesterday, thanks to my FaceBook page and thanks to my blog, I was contacted by Évelyne. She lives in the Vichy region and breeds horses and dogs there. But who is this mysterious lady? The little sister of Philippe, one of my high school friends with whom I have always kept in touch. I keep the memory of a little blonde angel, rather introverted and shy, not surprising when you are four years old and the noisy band of the big brother’s put on a party …

She offered to come and greet us in Vichy and have breakfast together. So there she is, entering the hotel lobby with a determined step. Half a century later, we recognize each other immediately. But no hugs… because of COVID! The little blonde angel of yesteryear has become a willful woman with a strong voice. One senses the person who knows how to dominate animals and not let herself be fooled by men.

She sums up her life. A solo round-the-world trip, backpacking, working here and there to pay for the trip. A passionate woman, tasting life, astonished at the lack of motivation in so many young people. I’m so impressed with ‘my little blonde angel’ that I forget to photograph her portrait. But here’s one of my motivations for traveling: meeting people …

We set off again. So does the rain… In the region of the Auvergne volcanoes, several steep hills, climbing and descending at 6%, 10%, 12% (!) Put “La Charmante” and her crew to the test. I sometimes have to downgrade to 1st gear and even there, we feel that the car is reaching its limits.

We pass a small village called « Cellule ». For the former biology teacher that I am, a must. We turn around and Marie-Xavier immortalizes the biologist-traveler.

20200831-9591-cellule

Un autre panneau, sur le bord de la route : «Les Vieux». C’est nous, ça ! Une de 1930 et deux de 1946. Photo ! / Another roadside sign: «Les Vieux» (The Ancient Ones). That’s us! One from 1930 and two from 1946. Picture!

20200831-9594-les vieux

En Bourgogne, il y a deux jours, Jean-Luc («Babycid») m’avait recommandé de rouler phares allumés de temps à autre pour éviter que la batterie surcharge, chauffe et évapore son électrolyte. Je me suis dit que pour la sécurité, autant les laisser allumés tout le temps. Sur mon tableau de bord l’ampère-mètre indiquait alors toujours une petite charge de 2A en roulant. Mais là, lorsqu’on voulait redémarrer… rien ! Batterie totalement vide ! Qu’à cela ne tienne, j’ai une manivelle. Et là, je tombe sur la n-ième déconvenue créée par les mécaniciens allemands : la manivelle ne passe plus dans l’orifice prévu pour… Enfin, elle passe presque. Quelques coups de marteau et elle passe, ouf ! Un coup de manivelle et le moteur démarre au quart de tour. Mais impossible de la retirer maintenant ! Je fixe provisoirement avec un sandow (ne voyagez jamais sans !). On résoudra ce problème plus tard.  / In Burgundy, two days ago, Jean-Luc (“Babycid”) recommended that I drive with the headlights on from time to time to prevent the battery from overcharging, heating up and evaporating its electrolyte. I thought that for safety sake, I might as well leave them on all the time. On my dashboard, the ampere-meter always indicated a small charge of 2A while driving. But this time, when we wanted to restart… nothing happened! The battery was totally empty! Never mind, I have a crank. And there, I come across the umpteenth disappointment created by the German mechanics: the crank no longer passes through the hole provided for … Well, it almost passes. A few blows of the hammer and it passes, phew! A turn of the crank and the engine starts immediately. But impossible to remove the crank now! I fix it temporarily with a bungee cord (never travel without!). We’ll solve this problem later.

20200831-9597-manivelle

Sur le bord de la route, parfois, des fresques publicitaires vieilles de plusieurs décennies. Avec la patine du temps, elles sont devenues de véritables œuvres d’art. Ici la pub pour les lubrifiants IGOL, marque créée en 1949. «La Charmante» avait alors déjà 19 ans ! / Sometimes we spot along the roadside, advertising frescoes that are decades old. With the patina of time, they have become true works of art. Here is the ad for IGOL lubricants, a brand created in 1949. « La Charmante » was already 19 years old by then!

20200831-9596-igol

20200831-9598-igol

Le temps s’améliore peu à peu, alors que nous tournicotons sur les petites routes sinueuses de la Corrèze, puis de la Dordogne. À six heures du soir, nous débarquons chez nos amis de longue date, Fabienne et Claude à Saint-Julien-de-Lampon. Une soirée délicieuse autour d’un repas savoureux et les non moins savoureuses histoires de l’intarissable Claude. Mais après une étape longue et difficile de 278 km, le lit nous appelle. Dehors, dans la nuit, dort «La Charmante». Le repos du guerrier…  / The weather is gradually improving, as we whirl around the small winding roads of Corrèze, then Dordogne. At six o’clock in the evening, we disembark at the home of our long-time friends, Fabienne and Claude in Saint-Julien-de-Lampon. A delicious evening around a tasty meal and the equally tasty stories of the inexhaustible Claude. But after a long and difficult 278 km trip, we crave for our bed. Outside, in the night, sleeps « La Charmante ». She also needs a rest…

20200831-4042-StJulien

Jour 3 / Day 3- Couternon-Vichy – 241 km (total 638 km)

0-jour3-241km

On démarre par un temps maussade. Après Dijon, on emprunte la route des grands crus. Premier stop : le château de Fixin.  / We start with gloomy weather. After Dijon, we take the “route des grands crus”. First stop: the castle of Fixin.

20200830-9563-fixin

Suivi du Clos Vougeot.  / And then Clos Vougeot

20200830-9565-ClosVougeot

Il ne faut jamais emmener Marie-Xavier dans une région viticole…  / One should never bring Marie-Xavier to a wine-growing region…

20200830-9568-ClosVougeot

À Beaune un hôtel à l’appellation bien adaptée à «La Charmante» !  / A hotel in Beaune with a very appropriate name to go with “La Charmante”

20200830-9571-Beaune

Après Beaune, nous suivons le Canal du Centre avec ses multiples écluses.  / After Beaune, we follow the Canal du Centre with its multiple locks.

20200830-9576-CanalCentre

À Écuisses un autre décor digne de «La Charmante».  / At Écuisses another decor worthy of “La Charmante”.

20200830-9579-Ecuisses

Et à Montchanin, un étonnant ancien complexe industriel. / And in Montchanin, an astonishing former industrial complex.

20200830-9584-Montchanin

20200830-9585-Montchanin

L’après-midi, enfin, le soleil réapparaît. Nous voici au Château de la Forêt de Viry. / In the afternoon, finally, the sun reappears. Here we are at the Château de la Forêt de Viry.

20200830-4035-ChDeLaForetDeViry

Après 3 jours, nous avons parcouru 638 km, une moyenne de 213 km/jour. «La Charmante» se comporte… comme un charme ! / After 3 days, we have traveled 638 km, an average of 213 km / day. “La Charmante” behaves… like a charm.

Jour 2 / Day 2- Langres-Couternon – 135 km (total 397 km)

C’est le premier jour des rencontres avec des membres du forum «Les Amis des Peugeot 01» – à commencer par Jean-Luc avec sa coupé 201, qui est venu nous rejoindre à Langres. On fait une petite virée en Bourgogne. Voici nos deux belles au château de Champlitte. / This is the first day of meetings with members of the forum “Les Amis des Peugeot 01” – starting withthe foirst ne being Jean-Luc with his 201 convertible, who joined us in Langres. We go for a little spin through Burgundy together. Here are our two beauties at the Château de Champlitte.

20100829-9530-Champlitte

Voici «La Charmante» à la Fontaine Henri IV à Fontaine-Française / «La Charmante» at Henry IVth’s Well in Fontaine-Française.

20200829-9534-FontaineFrancaise

20200829-9538-FontFranc

Le château d’Arcelot / Arcelot Castle

20200829-9541-Arcelot

À Arc-sur-Tille, nous sommes rejoints par une troisième «201», avec son équipage, Thierry et Sandrine. / In Arc-sur-Tille, we are joined by a third “201”, with her crew, Thierry and Sandrine.

20200829-9546-ThierrySandrine

Voici les trois «201» à Couternon, village où j’ai vécu de 1965 à 1967. J’y retrouve ma vieille amie Danièle. / The three « 201 » in Couternon, the village where I lived from 1965 to 1967. Encounter with my old friend Danièle.

20200829-9548-couternon

Chez Jean-Luc, à Hauteville-lès-Dijon, cet expert de la «201» me fait une vidange, règle la pression d’huile et me fait une brasure pour colmater une fuite à mon bouchon d’essence. Merci Jean-Luc ! / At Jean-Luc’s, in Hauteville-lès-Dijon, this “201” expert gives me an oil change, regulates the oil pressure and repairs a leak in my gas cap. Thank you Jean-Luc!

20200829-9552-JLuc

Il me fallait résoudre une énigme… Sur le forum, Jean-Luc s’appelle «Babycid». Cela me turlupinait quand même un peu ! Quand on sait ce qu’est un génocide, un homicide, un fratricide ou un infanticide… Jean-Luc était-il un tueur en série de bébés ? La réalité : Jean-Luc possède une voiture de 1908, le modèle “Baby” fabriqué par les Constructions Industrielles Dijonnaises  (CID)… Et voilà ! / I needed to solve a riddle … On the forum, Jean-Luc calls himself « Babycid ». That bothered me a bit! Knowing what a genocide, homicide, fratricide or infanticide is… Was Jean-Luc a serial killer of babies? The truth: Jean-Luc owns a car from 1908, the “Baby” model manufactured by Constructions Industrielles Dijonnaises (CID)… There you go!

20200829-9558-BabyCID

1er jour – Senningen-Langres – 262 km

Voilà, c’est parti enfin ! / We’re on our way at last !

20200828-9511

On entre en France direction Hettange-Grande Entering France towards Hettange-Grande

20200828-9514

Toul / Toul

20200828-toul-9517Mont-le-Vignoble : WEINBERG ! / Mont-le-Vignoble: WEINBERG!

20200828-weinberg-9524

C’est en voulant faire une photo devant un beau mur avec une fresque publicitaire, que je découvre que nous avons failli perdre le réflecteur du phare droit : il ne tenait plus que par UN fil ! / When I wanted to take a picture in front of a beautiful wall with an advertising fresco, I discovered that we almost lost the reflector of the right headlight: it hung on by just ONE wire!

20200828-phare-9525

Après avoir arrangé tout ça, voici la photo  / After having done the necessary repair, here is the photo

20200828-martell-9527

«La Charmante» est sous le charme de la France ! / «La Charmante» is charmed by France!

20200828-charmes-9528